Qui sommes nous?

Qui sommes nous ? 

Pour quoi le numérique ? 

Dans un monde qui se transforme, le numérique est partout et ne cesse de révolutionner nos usages, la diversité de ses acteurs est un enjeu sociétal et économique. De nouvelles perspectives professionnelles s’ouvrent, les jeunes femmes africaines doivent intégrer cette dynamique du numérique à travers la formation et l’entreprenariat . 

Beaucoup d’activités économiques en Afrique sont du domaine de l’informel. Elles sont un réel poumon économique pour la population mais sources de précarité également. Grâce aux outils du numérique, ces microstructures peuvent être transformées en microentreprisesreconnues et bien identifiées. Nos actions rentrent dans ce contexte. En partenariat avec les structures en Afrique qui œuvrent déjà pour la promotion de l’entreprenariat au féminin en Afrique, nous menons des actions pour la formation des femmes dans le métier du numérique afin qu’elles puissent trouver un emploi ou créer leur propre structure dans ce domaine en plein essor.

Quelle est notre démarche ?  

Elle est fondée sur l’engagement et la pluridisciplinarité des acteurs et actrices impliqués: 

- un groupe d’associations partageant la même ambition en faveur de la féminisation des métiers du numérique,

- un incubateur qui sert de laboratoire d’essai aux projets de microentreprises du numérique portés par de jeunes femmes,

- des institutions engagées dans l’inclusion indispensable des femmes dans les secteurs du numérique,

- un groupe d’experts (formateurs, enseignants-chercheurs, industriels…) pour l’évaluation des appels à projets que nous initions. 

Diasporeines Africa

Diasporeines Africa (DIAF) est une association française loi 1901 domiciliée à Paris. Les membres sont les femmes actives de la diaspora africaine. Elle comporte également un grand nombre de sympathisants.

Elle a pour but de contribuer à une action plus globale intitulée «développement en Afrique», initiée par le groupe ONG UATI-UISF partenaire officiel de l’UNESCO. La création de DIAF fait suite à une série de travaux de réflexion menés par UATI-UISF sur la problématique « Femmes et développement en Afrique » auxquels a participé la fondatrice de DIAF. DIAF s’intéresse particulièrement à l’autonomisation des femmes. Cette autonomisation qui passe par l’emploi durable nécessite des leviers tel que le  numérique.  

Quelle est notre démarche ?  

Notre démarche est fondée sur l’engagement et la pluridisciplinarité des acteurs et actrices impliqués: 

  • -Un groupe d’associations partageant la même ambition en faveur de la féminisation des métiers du numérique,

  • Un incubateur qui sert de laboratoire d’essai aux projets de microentreprises du numérique portés par de jeunes femmes,

  • Des institutions engagées dans l’inclusion indispensable des femmes dans les secteurs du numérique,

  • Un groupe d’experts (formateurs, enseignants-chercheurs, industriels…) pour l’évaluation des appels à projets que nous initions. 

Pourquoi le Numérique ?

Dans un monde qui se transforme, le numérique est partout et ne cesse de révolutionner nos usages, la diversité de ses acteurs est un enjeu sociétal et économique. De nouvelles perspectives professionnelles s’ouvrent, les jeunes femmes africaines doivent intégrer cette dynamique du numérique à travers la formation et l’entrepreunariat. 

Beaucoup d’activités économiques en Afrique relèvent du domaine de l’informel. Elles sont un réel poumon économique pour la population mais sources de précarité également. Grâce aux outils du numérique, ces microstructures peuvent être transformées en microentreprisesreconnues et bien identifiées. Nos actions rentrent dans ce contexte.

 

En partenariat avec les structures en Afrique qui œuvrent déjà pour la promotion de l’entrepreunariat au féminin en Afrique, nous menons des actions pour la formation des femmes dans le métier du numérique afin qu’elles puissent trouver un emploi ou créer leur propre structure dans ce domaine en plein essor.

  « En 2030, l’Afrique sera le continent le plus numérique du monde »

Bruno Mettling

© 2020 par Diasporeines Africa |  Utilisation  |   Confidentialité